NOTRE CHARTE


But. L’association propose à des jeunes de toutes origines, de toutes conditions, une formation à la paix à la fois pratique, intellectuelle et humaine, et qui soit validée par une certification. Elle veut contribuer à la construction et à l’appropriation chez les jeunes d’une culture de paix en favorisant :

  • la découverte d’autres langues, d’autres cultures, d’autres religions, d’autres conditions sociales, et d’autres réalités, que ce soit dans son propre pays ou de préférence dans un pays étranger ;
  • l’acceptation de l’autre comme différent et unique, à travers la rencontre de personnes faibles, souffrantes ou en difficulté, en partageant leur vie dans le cadre d’associations ou d’ONG qui cherchent à répondre à leurs besoins profonds ;
  • le repérage de situations conflictuelles, de l’agressivité en soi et chez les autres et la découverte des processus de résolution sans violence des conflits.

Cette formation permettra aux jeunes qui quittent pour un temps leur environnement habituel dans le désir de servir les plus démunis, de découvrir qu’ils sont tout autant bénéficiaires que donateurs à travers ces rencontres.

 

Prenant conscience de leur appartenance à une humanité commune et solidaire, et expérimentant que tout homme, toute femme est un être humain à égalité de droits et de devoirs fondamentaux, ils pourront vivre une véritable transformation personnelle.

 

Fondement éthique. L’action proposée se fonde sur sept convictions :

  • Le même respect est dû à toute personne humaine quelles que soient sa culture, sa religion, son éducation, ses aptitudes et sa situation sociale ;
  • Chaque personne, pour développer tout son potentiel humain, a besoin d’un tissu relationnel fait de confiance, de coopération et d’encouragement mutuel ;
  • Chaque personne et chaque culture sont appelées à s’ouvrir aux autres personnes, aux autres cultures pour se réaliser pleinement ;
  • Cette ouverture implique patience et détermination, douceur, humilité et force morale, permettant de pratiquer l’écoute et le dialogue, en mettant l’intelligence au service de la compréhension mutuelle ;
  • Les jeunes ont besoin d’une formation pour apprendre et mettre en œuvre les comportements et les moyens aptes à dénouer les conflits sans violence dans un esprit de vérité et de justice ;
  • Une solidarité active avec ceux qui sont menacés d’exclusion est nécessaire pour ouvrir des chemins de médiation, de réconciliation conduisant à une paix durable ;
  • Les cultures, les religions, les spiritualités, en dépit de toutes les déviances que l’homme leur fait subir, sont en réalité sources de ce qu’il a de plus profond en sa personne. 

Chemin. Le parcours comporte trois phases :

  • une formation courte aux bases de l’anthropologie, de l’interculturalité, de la communication et de la résolution des conflits ;
  • une longue période vécue avec des personnes en difficulté, dans un cadre associatif ;
  • l’élaboration et la présentation d’un travail rendant compte des découvertes faites sur le terrain et des transformations personnelles qu’elles appellent.

Ces jeunes seront ainsi préparés à devenir des hommes et des femmes attentifs aux personnes qui souffrent, des professionnels prêts à mettre leur compétence au service des problèmes du monde, des semences de paix capables de promouvoir une société plus juste et plus humaine.