Intercordia ' Actualités

Retrouvez ici toute l'actualité d'Intercordia et des ses partenaires. Formations, évènements, rencontres, soutenances. Si vous avez des questions, envoyez-nous un message par l'adresse email contact@intercordia.org

 

 


[Formation ] Journée de Validation 

25 mai 2019 - Paris 

Cette journée a lieu ce 25 mai 2019 pour rencontrer tous les candidats, valider leurs dossiers et leur donner les principales informations pour les préparer au mieux avant le départ en mission. 

 


[Evènement] Ouverture du Recrutement 

Mars - Mai 2019 - Paris 

Candidater en envoyant votre dossier à l'adresse : contact@intercordia.org 

 


[Evènement] Dîner des tuteurs 

 4 avril 2019 - Paris 

L'ensemble des tuteurs Intercordia sont invités à se retrouver pour partager un repas autour d'un thème : " Comment devenir plus humain ? ". Ce thème a été choisi, suite à la diffusion de la vidéo de Jean Vanier qui s'intitule " les 10 règles de vie pour devenir plus humain " ( cliquez ici pour la visionner : https://www.youtube.com/watch?v=wtyX_nXbTx4&vl=fr ). 


[Article ] Patrice Rouer, coach en entreprise s'exprime sur les besoins des entreprises actuelles auprès des jeunes :

Un jeune qui peut témoigner d’une expérience de solidarité internationale se donne un sacré bonus dans un entretien de recrutement ou pour son évolution professionnelle. Il n’y a pas photo !

D’un point de vue « dynamique professionnelle », une expérience, telle que celle proposée par INTERCORDIA, constitue un vrai tremplin. Elle développe avant tout des « savoir être » qui sont de plus en plus appréciés des recruteurs.

Faisons une petite démonstration rapide pour ceux qui auraient encore des doutes

.

Voici quelques ingrédients qu’un recruteur a toute probabilité de repérer chez un candidat à un poste, quel qu’il soit, après son expérience INTERCORDIA :

 

> L’ouverture à l’interculturalité : elle témoigne d’une ouverture d’esprit, de la curiosité et une envie de découvrir et d’apprendre. Ça semble évident, mais il est bon de se le rappeler

> Le corollaire qui en découle, bien évidement, : l’adaptabilité.

> La résilience, c'est-à-dire la capacité à rebondir : Les contextes dans lesquels s’inscrivent les missions sont le plus souvent truffés d’imprévus et d’inattendus; ils sont tellement différents des nôtres, nous européens ayant grandi dans des environnements confortables.

Enfin, la capacité à travailler en équipe est essentielle. C’est devenu un prérequis universel.

Dans un monde incertain, où la visibilité se réduit de plus en plus au court terme, nos manières de travailler sont dorénavant différentes et irréversibles ; elles supposent :

> De la créativité, savoir penser « out of the ». Avoir bourlingué et s’être confronté à des environnements différents et multi culturels y contribue largement ;

> Une bonne connaissance de soi, ce qu’on peut aussi appeler la maturité : dans un monde de plus en plus complexe, on ne s’en sortira que si l’homme est placé au centre des préoccupations et des organisations. Face aux difficultés et aux imprévus, la prise de recul et la maturité sont aidantes.

> La frugalité, ou la débrouillardise. On apprend de plus en plus en faisant. Fini les plans à 5 / 10 ans. Cette compétence milite pour des expériences telles que celle vécues par les cordialistes.

> La capacité d’engagement devient décisive ; d’ailleurs, elle est recherchée par les entreprises.

 

Le message de Jean Vanier, dans sa présentation d’intercordia est plus que jamais d’actualité : La capacité à créer des relations à partir des différences de chacun devient la clé du monde à venir.

Aller à la rencontre de ces différences prépare le cordialiste à participer et vivre les transformations de notre société et de nos entreprises.


[Article ] Marion Abonnenc, s'exprime sur ses compétences acquises et développées lors de son expérience de volontariat :

Dans le cadre de mon année de césure avec Intercordia, j’ai effectué une mission en Inde, dans l’Etat du Tamil Nadu, avec la structure Credit At People, durant six mois. Assistante chef de projet sur des programmes de microcrédit auprès des femmes de basses castes en milieu rural, j’ai été en charge du suivi terrain et de l’évaluation d’impact économique et social de ces programmes.

La mission m’a permis de développer deux compétences principales : la capacité à être force de propositions et la capacité à interagir avec différentes parties prenantes.
J’ai été très libre, durant la mission, de proposer des idées et des suggestions d’améliorations. De ce fait j’ai appris à ne plus simplement identifier les problèmes (posture passive) mais à proposer des solutions (posture active). Considérant que la place des hommes dans les programmes de microcrédit destinés aux femmes n’était actuellement pas prise en compte, j’ai ainsi pris l’initiative de rédiger un rapport sur cette thématique afin d’améliorer la pertinence et l’efficacité des programmes.
Par ailleurs j’ai appris durant la mission à interagir avec différents interlocuteurs (les salariés indiens, les femmes sur le terrain, les volontaires françaises, les membres du board de CAP). Chaque interlocuteur a sa propre vision des programmes et cela peut parfois engendrer des tensions. L’écoute attentive et l’analyse des attentes et besoins de chaque interlocuteur m’ont permis de développer une meilleure compréhension de l’environnement du projet, des éventuelles difficultés rencontrées et donc d’aborder le travail collectif avec plus de sérénité.


Avant mon départ en mission j’ai suivi une formation au départ avec Intercordia. Riche et intense, la formation m’a permis d’acquérir une meilleure connaissance de moi-même et de mes réactions dans différentes situations. Elle m’a par ailleurs permis de prendre conscience de la réalité complexe des programmes de solidarité et du danger de la pensée dichotomique (le bien/le mal) dans un environnement multiculturel. En ce sens la formation Intercordia a été déterminante une fois en mission car elle m’a permis de prendre du recul, de savoir questionner les grands concepts (« autonomie » des femmes à travers les programmes de microcrédit) tout en restant respectueuse des analyses faites jusqu’à présent par ma structure d’accueil (CAP).

Après la mission, j’ai poursuivi mes études avec un master en gestion de projets internationaux à l’ESCD 3A. Depuis bientôt deux ans j’effectue ce master en alternance au sein d’une Fondation d’entreprise qui travaille sur les thématiques de la rupture de la solitude en ville et de l’accès aux produits de première nécessité. Les compétences que j’ai développées à travers la mission en Inde me sont essentielles dans ce poste : j’ai en effet pour objectif de mettre en relation deux secteurs qui ne dialoguent traditionnellement pas (le secteur associatif et le secteur de la grande distribution). Savoir être force de propositions est également essentiel au vu des différents enjeux rencontrés par l’entreprise et la Fondation actuellement (réduction du gaspillage alimentaire, implication des collaborateurs, développement des partenariats associatifs).


[Evènement] Conférence Débat à l'ICP

7 novembre 2018 - Paris

"Quelle est la valeur d'une expérience de solidarité internationale ? Des professionnels s'expriment."

Conférence organisée avec l'Institut Catholique de Paris pour mettre en évidence les compétences humaines recherchées par les entreprises.
Cette conférence est ouverte à tous.

[Formation] Connaissance de soi et l'interculturalité

Les 18 et 19 septembre 2018

Intercordia en partenariat avec l'IRCOM, donne des formations à Paris aux volontaires de solidarité internationale ( VSI) partant avec la Guilde. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à poser vos questions à l'adresse : contact@intercordia.org  


[Formation] IRCOM Angers

Du 17 au 28 septembre :

Session de formation à l'IRCOM Angers pour les cordialistes validant le master de Solidarité Internationale et de l'Action Sociale

 


[Soutenance] ICP

Les 12 et 17 septembre

Soutenance des cordialistes à l'ICP

 


[Session retour] Université Strasbourg

Les 10 et 11 septembre 2018 : 

Session retour des cordialistes à l'Université de Strasbourg

 


Du 3 au 13 septembre : Session de formation à l'ICP pour les cordialistes validant le Diplôme de Solidarité Internationale (DUSI)

 

Du 3 au 13 juillet : Session de formation à Compiègne pour les cordialistes validant le Diplôme de Coopération et de Développement (DUECODEV).

 

1er et 2 juillet : Session de retour à l'ICP 

Session des cordialistes qui rentrent de mission et qui se préparent à la rédaction du mémoire

 

17 mai : Rencontre avec Bridgéo à Paris 

Un nouveau partenaire pour Intercordia !
26 mai 2018  : Journée de validation des candidats à Paris
26 avril 2018 : Rencontre avec Cap Mission à Lyon 
Présentation d'Intercordia lors d'une soirée d'échange avec des volontaires

 


Rencontres Intercordia (ITC)

 


Ils parlent d'Intercordia

Journal Initiatives - 29 septembre 2011

Le blog de Flo - Partage d'expériences sur l'humanitaire et la solidarité

 

Vous parlez aussi d'Intercordia et vous voulez nous en informer ? Envoyez nous par email le lien et un petit descriptif.